Basse Californie Part. 3 – Cabos San Lucas & l’épave du Salvatierra

Le 09/03/2016, le temps est toujours maussade mais nous partons en voiture pour la réserve marine de Cabo Pulmo. Nous descendons vers le Sud à travers le désert de Basse Californie. La mer est encore agitée, Cabo Pulmo est désert, l’eau trouble a fait fuir les touristes. Nous nous mettons tout de même à l’eau mais nous n’apercevons que quelques coraux dans un brouillard de particules. Le lendemain, nous nous rendons à Cabos San Lucas à l’extrême pointe de la péninsule. Dans l’océan, la visibilité est bien meilleure mais le Cap, inaccessible à pied, est cerné de bateaux de touristes. Nous partons à la palme d’une petite plage en bordure du port. Nous longeons le Cap sur près de 500m avant d’arriver sur un spot de plongée bouteille que nous serons les seuls à visiter en apnée.

Nous traversons des bancs de centaines de petites carangues à la poursuite d’un couple de mérous. Au fond, des plongeurs en bouteilles nourrissent bien inutilement les poissons, le vrai spectacle est un peu plus loin : dans le bleu, les bancs se font et se défont sur notre passage.

Mais l’eau est quand même un peu froide (20° C) et nous ne resterons pas beaucoup plus de 1h30 trajet compris, juste le temps de faire quelques apnées et photos au milieu des poissons.

Après la folie touristique, très gringo, de Cabos San Lucas, nous remontons la côte Pacifique jusqu’à Todos Santos pour aller faire du surf. Là, à quelques kilomètres de la ville, nous quittons la route nationale pour une piste en terre se terminant sur une plage bordée de petits bars et de cahutes de loueurs de planches de surf. 20$ la planche, mais comme il est déjà un peu tard, ce sera 20$ pour nous deux. Pas très rassuré, je laisse mon caisson au loueur qui le cache dans un bac rempli de combinaisons. Dans l’océan, les vagues sont immenses : 2,5 m voire plus de 3 m pour certaines. Nous ne réussissons pas à les prendre correctement et nous nous faisons rouler comme de vulgaires pantins. Les vagues sont vraiment très puissantes et nous coulent une ou deux fois pendant plusieurs dizaines de secondes. Lessivé, je sors hâtivement de l’océan pour vérifier que mon caisson m’attend toujours sous les combinaisons. Après quelques photos, j’irai finalement le ranger dans la voiture sous un de nos sacs. Retour sur la plage, nous repartons surfer. Cette fois nous prenons les vagues après qu’elles se sont brisées et nous arrivons enfin à nous relever et à glisser sur l’écume.

Nous sortons de l’océan alors que la lumière du soir commence à s’installer au-dessus de la Sierra La Laguna.

Vendredi 11/03/2016, c’est notre dernier jour de plongée avec Dive in La Paz, au programme : l’épave du Salvatierra, un ferry de 90m de long reconverti en cargo qui a sombré en 1975 entre le continent et l’île Espiritu Santo. Par 18m de fond, un vaste assemblage de tôles, la visibilité n’est encore une fois pas très bonne mais l’épave n’en est pas moins impressionnante.

Voilà, c’était notre dernier jour de plongée. Après un pique-nique sur une jolie plage de l’Isla Espiritu Santo nous rentrons à La Paz.

Samedi nous retournerons faire de l’apnée avec un requin baleine avant de quitter La Paz en avion à la tombée de la nuit. Pour voir l’ensemble des photographies de nos dernières plongées (Cabos San Lucas et l’épave du Salvatierra) c’est par ici : Mexique – La Paz Part. 2

MEXIQUE 2016

PART.1 – Les Requins baleines de La Paz
PART.2 – Isla Espiritu Santo
PART.3 – Cabo San Lucas & l’épave du Salvatierra

Laissez un commentaire