Bolivie Part. 2 – Salar de Uyuni

De la Paz à Uyuni, 550Km de route par plus de 3500m d’altitude. 15h de voyage en car, la moitié sur une piste en terre gelée. La nuit, il faisait moins de -10°C. Dans notre bus cette fois nous n’avions pas oublié de prendre nos duvets de montagne. Il faisait si froid que la vapeur blanche qui sortait de nos bouches gelait au contact des vitres du car en une pellicule de près d’un centimètre. Impossible de réellement dormir. Entre Challapata et Uyuni, le soleil se lève péniblement sur les 200Km de piste au milieu du désert andin. Le car tout entier vibre, les rainures sur le sol poussiéreux des chenilles des bulldozers qui ont servi au nivellement de la piste ont gelés et nous les ressentons maintenant dans tout notre corps. Fatigué, je commence à imaginer que les vibrations vont abîmer mes objectifs, décoller les lentilles. Je garderai mon appareil photo sur mes genoux pour éviter que cela n’arrive jusqu’à la fin du voyage.

Arrivés à Uyuni, Patricio nous négocie l’expédition de trois jours la moins chère possible sur le Salar. Nous serons cinq en plus de notre guide/chauffeur, deux français ont rejoint notre petit groupe. Uyuni est blanche, lumineuse et calme. Une minuscule ville au milieu du désert. Après une nuit froide dans une chambre verte d’un petit hôtel (où le chauffage est assuré par un brûleur monté sur une bonbonne de gaz) nous partons le 29 juillet au petit matin pour le Salar. Nous traversons un village de ramasseurs de sel et nous arrivons au bord de l’étendue blanche du Salar. C’est immense ! Nous roulons sur la croûte gelée jusqu’à une île recouverte de cactus géants.

Après une journée sur le Salar nous mettons cap sur les montagnes. Nous dormirons au bord de la Laguna Colorada à plus de 4100m d’altitude. La nuit la température descend aux alentours de – 17°C, certainement l’une des plus froides nuits de ma vie avec celles que j’ai passé à Moscou (mais dans un hôtel bien chauffé et isolé). Nous dormons sous 7 couches de draps, couvertures et duvets.

Le lendemain, la journée commence à 5h et par l’ascension (en grande partie en 4×4) jusqu’à des bassins de souffre en ébullition (comme on en trouve notamment au Yellowstone) à 5100m sur le flan d’un volcan éteint. 5100m d’altitude soit 300 de plus que le Mont Blanc ! Ici, malgré la coca et la semaine que nous venons de passer au-dessus des 3500m, la fatigue se fait vraiment ressentir. Nous redescendons un peu vers une source chaude où nous retrouvons d’autres touristes. Un petit bain dans un bassin d’eau chaude au milieu des montagnes. Nous passerons le reste de la journée entre les volcans, les lagunes, les lamas, les renards et les flamands roses des Andes. Après une deuxième nuit aussi glacée que la première, nous poussons jusqu’à la triple frontière entre la Bolivie, l’Argentine et le Chili. Encore des lagunes et des montagnes aux couleurs inimaginables.

Je serais bien resté plus longtemps mais notre voyage est loin d’être fini. De retour à Uyuni nous prendrons bientôt le train vers La Quiaca et l’Argentine. Il nous reste encore des milliers de kilomètres à parcourir jusqu’à la Terre de feu et Ushuaïa. Uyuni était certainement l’une des expériences les plus dépaysantes de ce voyage, celle à laquelle nous nous attendions le moins.

Pour voir l’ensemble des photos de notre passage en Bolivie c’est par ici => Bolivie – Juillet 2009

BOLIVIE 2009

PART.1 – Isla del Sol & La Paz
PART.2 – Salar de Uyuni

Laissez un commentaire